MenuFDBfr
EN NL SP PT

La pipe sacrée

Je crois que je dois revenir un peu en arrière dans l'histoire. Lorsque je reçus ce travail, au départ on m'avait dit qu'il ne devait porter aucun nom afin de ne pas le limiter à des mots. Il devait être illimité car il venait d'un espace illimité. J'étais donc occupée à enseigner une méthode sans nom et à travailler avec ce même processus anonyme. Et cela n'était pas facile et me demandait beaucoup de confiance.

Un an environ avant que je n'arrive aux Etats Unis, une amérindienne m'avait donné une pipe, une pipe sacrée. Et je n'avais pas compris alors ce que ce cadeau signifiait. Je pensais que cela aurait été impoli de la refuser. J'ai donc accepté son offre sans réaliser le sens de son geste, en pensant que je pourrais toujours accrocher la pipe au mur de ma maison et que cela serait joli à voir.

Au moment où j'ai vendu et distribué mes biens pour quitter l'Australie, personne ne voulait acheter ni même prendre cette pipe. Je suis donc partie à l'aéroport avec mes valises et la pipe au-dessus! Et je ne désirais pas la jeter à la poubelle. L'amie qui me conduisait à l'aéroport me dit qu'elle la prendrait. Je lui dis: "Tu peux la donner ou en faire ce que tu veux car personnellement je ne la désire pas."

Pipe sacrée

Je suis donc partie d'Australie pour les Etats Unis et huit mois plus tard elle vint me rendre visite et me dit: "Tiens, as tu reçu ta pipe? Je te l'ai postée." "Rien n'est arrivé" lui ais-je répondu. Elle s'inquiéta mais je lui dis de ne pas s'en faire car je ne la voulait pas depuis le début. Mon amie retourna en Australie et trois semaines plus tard la pipe arriva. Et Pat, ma partenaire dans ce travail Amanae, qui est ici présente et qui dirige l'école et les séminaires avec moi, se trouvait précisément en visite à Shasta.

A ce moment nous nous connaissions à peine. C'est elle qui me conduisit jusqu'à poste. J'étais assez impatiente car je ne désirais pas vraiment faire tout cet effort pour cette pipe que je ne voulais pas vraiment. Contre mon gré je suis néanmoins partie la chercher mais sans aucun intérêt. Je déballai la pipe et immédiatement je fus transportée dans une loge sacrée. Ce fut une expérience chamanique très puissante et un grand flot d'énergie se mit à me traverser. Cela me fit une fort impression. On me demanda à ce moment de faire le voeu de prendre la pipe dans mon coeur.

Mais le sentiment de responsabilité entourant tout ceci était tellemnt fort que je jetai la pipe à terre en disant: "Ah non! Je ne ferai pas cela. Je ne comprends pas ce que cela signifie!" Et effectivement je ne comprenais pas ce que l'on me demandait. J'avais peur. Mais le matin suivant je me suis réveillée à 5 heures consciente qu'il s'agissait de traverser l'étape suivante.

Je pris la pipe dans une cérémonie de loge de sudation, organisée à l'arrière de la maison qui donnait sur la montagne. Il y avait un tipi dans le jardin. Je pris la pipe dans le tipi et c'est là que je pris l'engagement de prendre la pipe dans mon coeur. Et c'est alors, à ce moment précis qu'une énergie incroyable me remplit et qu'un language se manifesta à travers moi. Je ne connaissais pas les mots de cette langue et ne comprenais pas son message mais l'énergie était si forte que j'en fus complétement boulversée.

< Mont Shasta | La pipe sacrée | Amanae >


Document sans titre

Bienvenue | Mon histoire | Le tournant | Le don | Enseigne ! | La quête | Mont Shasta | La pipe sacrée | Amanae | Le Soi | Unité | La maladie | Ouvrir le coeur | Déblocage | Transformation | Sentir | L'enfance | Rythme | Praticiens | 5 jours

Pipe sacrée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

WebAnalytics